jeudi 4 août 2011

Medjugorge : Colm Cahill (mai 2004) guéri par intercession et les autres guérisons miraculeuses. (mise à jour 2014)

                                      



                       (avec les dernières nouvelles de Colm Cahill)

Se préparer à une guérison spirituelle ou physique.

1/ le Jeûne et la prière 




Brkic Mirko (de Banja Luka)

"Mirko s'est cassé la jambe et une broche a été placée en elle. elle a été traitée d'abord dans un hôpital de Banja Luka, puis à Belgrade. Une plaie ouverte, sous le genou de la jambe cassée, a été traité plusieurs fois, mais la plaie devient plus profonde jusqu'à l'os a été visible. Médecins a décidé de l'amputer. Pendant ce temps la famille de Mirko avait fait un vœu à Notre-Dame, et prié et jeûné. La veille de l'amputation prévue, la plaie soudain est fermé. Les médecins étonné annulent l'opération. Après plusieurs jours la plaie était complètement cicatrisée. La guérison a été rendu public le 26 Mars, 1982. "

Brekalo Anica (Né le 23 Mars, 1920 à Split)

"Anica souffert de caillots sanguins dans les jambes et aussi de rhumatismes dégénératifs. Elle a été traitée dans un hôpital de Split, sans resultats. Elle a fait vœu d'aller à Medjugorje. Dans cette perspective, elle a prié et jeûné régulièrement. Au cours de la prière commune pour les malades à Medjugorje, elle se sentait de mieux en mieux. Ensuite, la maladie a tout simplement disparu. Or, selon ses propres mots, elle est complètement guérie. "

Puljic Antonija (de Podvinje)

"Antonija, une petite fille de deux ans, a été grièvement brûlé. Son médecin lui a dit qu'elle ne serait pas capable de marcher pendant un mois et demi. Ses parents sont allés à l'endroit des apparitions et ont prié pour elle. Le soir même elle se mit à marcher. Deux jours plus tard, les zones brûlées ont été refermées, et elle a été guérie. Les certificats médicaux ont été donnés. "

Rita Klaus de Pittsburgh, en Pennsylvanie, Etats-Unis, enseignante et mère de trois enfants, né en Janvier 25, 1940, qui depuis 26 ans souffrait de la sclérose en plaques. Elle ne pouvait  également  être aidé   ni par un médecin, ni médicament. Après la lecture  sur Medjugorje "la Vierge apparaît à Medjugorje? de  l'abbé Laurentin, elle  a décidé d'accepter les messages de Notre-Dame et d'aller là-bas,

tandis qu'elle  priait le rosaire, le 23 mai 1984, elle se sentait en elle une chaleur inhabituelle. Puis elle se sentait bien. Depuis lors, le patient est complètement rétabli et capable de faire tout son travail domestique et à l'école. Il existe une documentation solide sur sa maladie ainsi que la certification des médecins sur sa guérison extraordinaire et incompréhensible, qui est complète et permanente.

son histoire



http://www.youtube.com/watch?v=viVKqKdRyK8


http://www.medjugorje.eu/book/chapter21/

http://holyqueen.altervista.org/medj_guarigioni.htm




2/la colline,les herbes  et la prière  


Cvija Kuzman de Stolac avait souffert pendant onze ans à partir arthrite , passant d'un hôpital à un autre, capable de marcher, mais avec les bras et les jambes enflées et douloureuses. En août 1981, elle avait ramené un peu de terre de Medjugorje et faites une pâte de celui-ci. Sa fille a appliqué la pâte, en récitant sept Notre Père, Je vous salue Marie et Gloria. Mme Kuzman a été instantanément guéri. "

une description d'un bébé de six mois couverts d'eczéma qui avait été guéri:
«Les parents consulté de nombreux médecins et spécialistes, mais en vain. On leur a dit que l'affliction disparaîtrait lorsque l'enfant avait deux ans, mais qu'ils doivent en aucun cas le laver avec de l'eau. La mère est allée à Medjugorje, a rassemblé un peu d'herbes ... les faisaient bouillir dans de l'eau et lavé l'enfant avec l'infusion. Le lendemain, l'eczéma avait disparu - que des taches sombres sont restés. Dans 24 heures ceux-ci aussi avait disparu. "


jozo Vasilj a 85-ans. Il était aveugle et paralysé à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Il a été incapable d'aller à la Colline des Apparitions, mais a demandé que quelqu'un ramène la saleté et les herbes de là. Il les mélange avec de l'eau et se lava avec elle. Il peut immédiatement voir sa femme. Il donne la description suivante de ce qui s'est passé:

"Il ya huit ans j'ai eu un accident vasculaire cérébral qui a rendu mon œil gauche complètement inutile. Au cours des quatre dernières années, mon œil droit aussi a cessé de fonctionner et je ne pouvais plus la voir. J'ai demandé Vida Vasilj à apporter des fleurs et à la sauge de la Colline Crnica, la Colline des Apparitions. Cette même nuit, j'ai mis ces plantes sous ma tête. Dans la matinée, j'ai demandé à ma femme de m'apporter de l'eau. J'ai mis les plantes dans l'eau et me suis lavé. Sur moi sécher avec une serviette, je l'ai dit à ma femme, «Là, je peux voir! Elle me répondit: «Que voulez-vous dire que vous pouvez voir? Je lui ai dit, 'Je vois que vous n'avez pas mis vos chaussettes sur le moment! C'est ainsi que ma femme a trouvé que je pouvais vraiment voir. Pendant que j'étais à laver j'ai récité le Credo.

4/Vicka Ivankovic



la voyante Vicka est réputée pour ses guérisons par la prière
Nom : Vicka IVANKOVIC-MIJATOVIC.
Née le : 3 septembre 1964.
Caractère : se montre toujours très disponible auprès des pèlerins. Très gaie.
Situation de famille : mariée, un enfant.
Apparitions et secrets : 9 secrets à ce jour, a encore des apparitions quotidiennes.
Intention spéciale que la Vierge lui a confiée : les malades.
Récemment, blessé par un pélerin et étant de santé fragile après avoir surmonté la maladie.Elle n' a pas pu participé au 30eme anniversaire des apparitions.



Nom : Jakov COLO.
Né le : 6 mars 1971.
Caractère : garçon bien dans sa peau qui aime la musique et a beaucoup d'amis dans le village.
Situation de famille : marié, trois enfants.
Apparitions et secrets : 10 secrets depuis le 12 septembre 98. Voit la Vierge le 25 décembre de chaque année.
Intention spéciale que la Vierge lui a confiée : les malades.

sources oasis1 et chére gospa
http://chere-gospa.over-blog.com/categorie-246824.html


3/le Jeûne et la prière des autres

Iva Tole (né en 1941 à Mostar)

"Iva avait la sclérose en plaques. Elle a été traitée dans les hôpitaux de Belgrade et de Zagreb, mais ne s'est pas améliorée. Elle prend sa retraite prématurément en raison de l'invalidité, et est resté à la maison. Son état est devenu pire en permanence. Elle voulait aller à "la maison de Notre-Dame" à Medjugorje, mais n'était pas assez forte, de sorte que sa fille  prie, jeûne pour elle , et demanda à Jakov si sa mère allait s'améliorer. Il lui a dit: «Si elle croit, fait des jeûnes, et prie, sa santé va s'améliorer."
»Enfin le 13 Septembre 1981, la femme elle-même a été porté à l'Église à Medjugorje. Elle pria, puis se rendit à pied de la colline Krizevac à entendre la messe Elle rentra chez elle pleine de joie. Ses maux de tête ont disparu. Elle fait maintenant le ménage; quelque chose qu'elle n'avait plus été capable de faire. Elle a déclaré sa guérison le 20 mai 1982 et déposé les documents médicaux pertinents. "




Colm Cahill, 18 ans, de Jersey,

Après la messe de la paix ,en février 2009 à Sainte Rita Eglise en Harahan, Colm Cahill, 18 ans, de Jersey, en Angleterre, a donné un témoignage remarquable de sa guérison, qui peut seulement être décrit comme un don de Notre-Dame.




Tout a commencé en 1998 à Jersey quand il a eu 7 ans . en le reconduisant à la maison,  son papa et lui  eurent un grave accident de voiture. Après l'accident , il a développé des convulsions. La première a été une semaine jour pour jour après le crash. Au début, il a  pensé  être sous le choc, mais au fil des années elles se sont développé et ont empiré quotidiennent. 

Au moment où il avait neuf ans, il était au point où il était à peine conscient la plupart du temps entre des crises et des médicaments. Il a commencé à perdre espoir sur ce qu'il pouvait faire de sa vie.

À 13 ans, les médecins ont effectué des essais pour s'assurer que tout était en ordre. Ils ont réalisé que l'activité électrique du cerveau avait été endommagee. Le médecin a dit à sa famille que sa vie serait probablement pas plus d' un an.

Son témoignage

A onze ans, j'avais des crises multiples, quatre ou cinq chaque jour. A chaque convulsion, je perdais conscience complètement, mon corps était jeté dans des spasmes, et je me  crispais sur le sol pendant 10 à 45 minutes




Je ne pouvais pas vivre une vie normale. Il fallait que quelqu'un veille sur moi à tout moment. Mes nerfs étaient saisis par l'anxiété, car le danger pouvait frapper à tout moment.
Je n'ai jamais pu marcher librement  dehors par moi-même, ou faire du sport, ou visiter la maison d'un ami. Chaque fois que je me suis assis, je devais avoir un support pour le dos.

Je me sentais très déprimé et inquiet sur la vie et ce que mon avenir allait être, le cas échéant. J'ai été élevé dans une famille catholique, mais c'était très difficile de croire en un Dieu après ce qui m'était arrivé.

Je ne pouvais pas comprendre comment un enfant qui souffre comme moi, pouvait en aucune façon, être liée à l'Amour. Et à l'époque, je n'avais même pas réalisé combien ma famille a également été atteinte. Ma maladie a eu une influence non seulement sur mes parents, mais sur tous mes frères et sœurs, deux sœurs et deux frères, qui devaient constamment regarder dehors pour moi, assumer beaucoup de responsabilités à leur jeune âge.

Je viens d'une des îles de la Manche au large de la côte de Normandie, en France,  appelé  Jersey; une possession de la couronne anglaise, relié au Royaume-Uni. 




En 2003, à l'âge de douze ans, j'ai voyagé dans et hors des hôpitaux, sur l'île tout le temps. Deux fois, j'ai été transporté par avion en provenance de Jersey à Londres pour voir des neurologues différents, qui nous espérions auraient une certaine idée de la nature de mon problème et donc mieux le traiter.

 Mais malheureusement, cela n'eut aucun résultat. De huit ans en avant, j'ai consommé un cocktail de médicaments quotidiens, qui a changé tous les deux mois, depuis Epilim au Tegretol au lorazapan et diapazan, et ainsi de suite, et ainsi de suite, et ainsi de suite.



j'ai vécu dans une situation critique constante , et il n'y avait aucun espoir pour l'avenir. Je n'ai pas ressenti de nombreuses émotions , parce que toute activité accrue émotionnelle pouvait déclencher une crise. Le thème de ma vie et de mon état intérieur était une impuissance. Je ne considèrais pas le suicide, car pour autant que j'étais inquiet, je vivais la vie de quelqu'un qui était déjà mort.

Ma famille a tout essayé pour empêcher mes crises et  me guérir. Ils ont contacté tous les spécialistes à travers le globe, de l'Amérique à l'Australie, mais en vain. Lorsque j'avais treize ans, ma famille a décidé à contrecoeur, de me mettre dans une institution. 

Je le redoutais, mais j'ai accepté celà, sachant qu'il n'y avait pas moyen qu'ils auraient pu mener un seul jour une vie normale. 

Je voulais encore revenir à la maison à certains moments, et si j'avais été assez bien, mes parents m'auraient emmené à l'église, mais je devais vivre dans l'institution, sous constante surveillance  de soins 24h/24h , jusqu'à ma mort inévitable, car on ne peut être vivre avec ces médicaments, avec une telle maladie, pendant si longtemps.


Cette même année, en 2004, un nouveau prêtre vint à Jersey, et ma famille l'accueillit . Je l'ai rencontré pour la première fois, quand il est venu  pendant une de mes séjours à l'hôpital, mais je ne le connaissais pas bien. En mai de cette année, il est venu à la maison et a demandé à me parler. 

Il m'a dit qu'il allait à un endroit appelé Medjugorje. Je ne savais pas ce qu'il voulait  lorsque,il a dit 

«Je veux aller là-bas prier pour vous ".

"Ok," j'ai dit, sans le moindre enthousiasme.


"Mais je veux aussi demander quelque chose de vous", at-il poursuivi. "Je vais envoyer à votre mère un message de Medjugorje, et à ce moment là, vous devrez  prier."


Restant impuissant et désespéré, j'ai accepté. J'ai vu son voyage Medjugorje comme une dernière chance. Rien d'autre n'avait marché. Là où le monde avait complètement échoué pour moi, peut-être Dieu et la Vierge Marie  pouvaient venir à la rescousse. Je me tournai vers eux, sans espoir, et demanda: «Est-il quelque chose que vous pouvez faire? Pouvez-vous m'aider? "



Le prêtre s'est rendu à Medjugorje la semaine suivante,le 17 mai 2004. J'avais son intention de prière pour l'ensemble de son pèlerinage de sept jours.



 A chaque messe,auquel il a assisté, il disait le rosaire, à chaque randonnée, A chaque chemin de  Croix,à chaque prière, il priait, il a demandé que je sois guéri.

Le 21 mai, nous avons reçu un message de lui, disant qu'il y aurait une apparition cette nuit de la Bienheureuse Vierge Marie à Ivan Dragicevic ,un des visionnaires. Elle aurait lieu à 22 heures à Medjugorje.
-21 heures à Jersey. Et il voulait me faire prier à l'heure exacte de cette apparition.

Peu avant 21 heures, je suis allé dans ma cour, ce qui était étrange, car la nuit était sombre, et j'étais seul. En soi, ce fut un acte de foi, parce que je ne devais jamais m' aventurer à l'extérieur, c'était trop risqué.  ma mère m'a permis finalement. Comme un acte de foi, elle m'a permis d'y aller.


Dans mes bras ,j'avais un crucifix, six bougies, et un chapelet. Je ne savais pas ce que je faisais. Je voulais créer un lieu sacré, alors j'ai mis sur pied un autel de fortune, et placé sur le milieu d'un banc, un crucifix, avec trois des six bougies sur chaque côté d'elle. 



Après l'allumage des bougies, je me suis agenouillé devant mon «autel», et en sortit un livre sur la façon de prier le chapelet. Cette nuit, j'ai prié  depuis la première décennie de ma vie, avec un chapelet dans une main et le livre dans l'autre.

Comme 21 heures approchait, je suis resté dans la prière continue. Un vent soufflant en rafales a soufflé autour de moi, et nerveusement, je m'attendais à  voir les  bougies  soufflées, mais curieusement, elles sont restés allumées. Puis exactement à 21 heures, en même temps que Marie est venue sur terre, à Medjugorje, les choses ont commencé à arriver.

Le vent s'est complètement arrêté en une fraction de seconde. . Il est devenu inexistant. Tout soudain, reposait en fin, le calme paisible. En ce moment, tout en regardant fixement le crucifix, j'ai crié d'une voix plaintive, «Aidez-moi!" Ces deux mots étaient comme un cri.


. Ils résument chaque cri de mon cœur. Je voulais juste être délivré de ma maladie. Puis juste en face de mes yeux, les six bougies, une par une, de gauche à droite, se sont miraculeusement  éteints, avec environ deux secondes s'écoulant entre chaque bougie. 

Une fois toutes les bougies étaient éteintes, une énergie incroyable et la paix était à l'intérieur de moi. Je pouvais sentir une force passant lentement vers le haut, à travers mon corps tout entier, et hors de la tête de ma tête. Cela a duré pendant environ trente secondes, puis un profond sentiment de paix omniprésent, s'est installé en moi, lorsque je me suis agenouillé dans une persistance,et troublante immobilité .


Depuis sept ans, lorsque l'accident s'est produit, j'avais souffert des maux de tête constants et des étourdissements, de  nombreux médicaments que je devais prendre. Soudain mes symptômes ont disparu.


Accablé et confus par ce que j'avais vu avec les bougies, et par le calme intense dans le jardin, je me levai, revint dans la maison, et alla droit au lit. Le lendemain matin, quand je me suis réveillé, 


un message m'attendait du prêtre à Medjugorje. Il a déclaré que, lors de l'apparition d'Ivan, Notre-Dame avait prié en particulier pour tous ceux qui étaient malades.




Ce jour passé, et je n'ai pas eu une crise. Et puis le lendemain passé, et je n'ai pas eu une crise. Je ne voulais pas perdre mes espoirs, mais l'excitation a commencé à construire l'intérieur de moi. La semaine suivante, quand le prêtre retourna de Medjugorje, toujours pas de convulsions. . . pas de maux de tête. . . pas d'hallucinations. . . Aucun vertige. C'est alors que ma famille et j'ai enfin réalisé ce qui m'était arrivé dans la cour. J'avais été complètement guéri.



                        Son témoignage est paru dans le journal de la paroisse de Medjugorje.



Mes médecins ne pouvaient pas donner une explication de la façon dont les convulsions  ont soudainement cessé, mais le prêtre  m'en  proposa une. Je n'avais jamais eu la foi comme un enfant, ni n'avais tenté de l'explorer, et maintenant ma foi était impossible à ignorer. «Vous avez été guéri», dit le prêtre, «par Dieu, par sa mère."


Les médecins ont commencé à me retirer des médicaments. Avec un si grand nombre, ils ne pouvaient pas me reprendre  tout à la fois, car cela aurait complètement perturbé l'equilibre chimique dans mon corps. Il a fallu huit mois, mais au début de 2005, j'étais libre de tous les médicaments.



Un par un, ma famille a oublié son incrédulité, et spontanément libéré des cris de remerciement, louanges et joie. Naturellement réservé  par ma nature, j'ai exprimé mon cœur reconnaissant à travers le grand sourire sur mon visage , et j'ai sauté de haut et en bas à l'intérieur de moi-même. Je me sentais tellement heureux avec la vie, et je suis tombé profondément amoureux de la Vierge Marie et Jésus-Christ.

Avec ma curiosité retrouvée, je voulais explorer ma foi, je voulais apprendre à connaître Vierge Marie et son Fils Jésus, je voulais aller à Medjugorje, et tout cela est arrivé. Exactement un an plus tard, le 20 mai 2005, j'ai mis les pieds à Medjugorje, à l'anniversaire de ma guérison, et j''y suis retourné depuis. Sept ans ont passé depuis, et je suis toujours en parfaite santé.




Ces sept dernières années, pour moi, ont été de connaître la vie. Parallèlement à ma joie retrouvée et la curiosité, j'ai eu des luttes et des défis. Je n'étais pas guéri pour  devenir un saint. J'ai été guéri en devenant un adolescent normal, avec les déchirures et défis qui viennent avec lui. Au cours de ces dernières années d'apprentissage pour moi-même et sur Dieu, j'ai aussi appris à connaître ma vocation. Ce Septembre je vais entrer au séminaire et à étudier pour devenir prêtre catholique.

Je comprends maintenant que la ligne: «Rien n'est impossible à Dieu», est littérale. Il signifie que. Lorsque je me tournai vers lui dans l'impuissance absolue, quand les plus grands spécialistes au monde ne pouvait pas comprendre comment me guérir, le Tout-Puissant m'a donné la vie.

Mise à jour 30/08/2014





. Colm J. Cahill dans ses premiers jours au Séminaire


Avril 2013
Colm Cahill est le premier séminariste de l'année à Saint-Jean, Wonersh. Il est âgé de 21 ans et a passé la plupart de sa vie sur l'île de Jersey. Comme Dominik Lau, qui est également venu à nous de




Jersey, Colm est l'un des quatre étudiants de Portsmouth dans la première année à Wonersh.




Diocèse catholique de Portsmouth

http://www.comefollowme.org.uk/news.html


Medjugorje Council of Ireland raconte la guérison de Colm et la Cahill et nous apprend que Colm sera ordonné pretre en 2017

et que son souhait est que lui et le Père Peter Glas ( c'est lui qui l'a aidé pour son intercession ) aillent célébrer la sainte messe ensemble à Medjugorje. Le Père de Colm est maintenant un diacre permanent.



MCI ajoute que :
Fr Peter Glas a tenu une photo de Colm et dit à Notre-Dame : j'ai prié pour ce garçon, le reste est à vous.

Fr Peter ignorait l'étendue de la guérison de Colm après l'apparition d'Ivan et a continué à prier pour lui. Il avait sa photo bénie par Frère. Jozo Zovko et il l'avait à chaque Messe, Adoration et enfin il a mis la photo  à l'endroit où le père Slavko est mort.













récit original : 
Par Christine Watkins /texte traduit par moi et avec des ajouts de amazing grace 

(Elle est convertie au Catholicisme depuis 4 ans )


Mrs. Christine Watkins is an inspirational speaker and author, who holds a Master's degree in Theological Studies from the Jesuit School of Theology at the Graduate Theological Union and a Master's degree in Social Welfare from U.C. Berkeley's School of Social Welfare. In 2006, she received her license as a Clinical Social Worker. She is trained in Ignatian spirituality and discernment, with ten years' experience as a spiritual director, bereavement counselor, retreat leader, and parish mission preacher. In addition, she is currently working as a post-abortion healing director and leads Rachel's Vineyard Retreats. 

Her past positions include work with the elderly, the homeless, persons with AIDS, as well as the positions of resident minister and assistant liturgist for the University of San Francisco. 


She taught English at a language school in Spain, and danced professionally with the San Francisco Ballet Company. She has been featured on the Focus Television Network, as well as numerous radio programs, and is the author of Full of Grace: Miraculous Stories of Healing and Conversion through Mary's Intercession, published by Ave Maria Press. Mrs. Watkins currently lives in California with her husband and two sons.





     son livre en anglais que vous pouvez commander en cliquant sur l'image.


sources

http://www.medjugorjemiracles.com/2011/07/during-an-apparition-of-mary-of-medjugorje-a-boy-is-completely-and-miraculously-healed-of-a-hellish-life-of-untreatable-debilitating-daily-seizures/


4/huile sainte du Christ 

l'huile qui exsude de la poitrine de la sculpture  du Christ

voir mes articles sur julie Quintana et Diana Basile

http://medjugorjeetlagospa.blogspot.fr/2011/08/medjugorje-une-americaine-guerit-par.html

http://medjugorjeetlagospa.blogspot.fr/search/label/Diana%20Basile.

Quand Julie placé l'huile qui exsude de la poitrine de la sculpture  du Christ ressuscité derrière l'église Saint-Jacques sur le dessus de ses vêtements, elle sentit une forte chaleur en elle. De retour chez elle,la biopsie a révélé un  état ​​de santé  parfait.


...ceux qui ont été miraculeusement guéri par Notre Dame de Medjugorje: Diana Basile guéri de la sclérose en plaques, un magasinier ligure Marcello Bruno, une tumeur extrêmement rare. 

Et puis l'agriculteur de Campanie Pascal Constantin, qui avant d'entrer dans la salle d'opération pour le cancer du foie par son fils a reçu un mouchoir trempé de larmes qui coulent de la statue du Christ de Medjugorje: les médecins ont trouvé plus de cancer à être enlevé. Et toujours le Raffaella napolitaine, guéri de la cécité, et les petits Josué de deux ans seulement, mais déjà miné par une série de cancers. "



5/Les intentions de prière
On dépose sur le mont Krizevac, comme on peut le faire à la grotte de Lourdes (en 2013,c'est interdit, mais bon ...)



6/ Mont Podbro, prière, Eucharistie, Mont Krizevac, 





Medjugorje: Joëlle, la miraculée suisse 2010




Medjugorje : le cas Boyle 1999






8/durant les MESSAGES DE MIRJANA OU D'IVAN A LA CROIX BLEUE ou de Vicka  chez soeur Kornélia.





Medjugorje : le cas Joshua de Nicolo. juin 2009



Medjugorje : le cas Colleen Willard septembre 2003


Des guérisons ont eu lieu quand les malades ont été conduits près des voyants ,lors des apparitions de la Sainte Vierge.

et

les éléments qui  favorisent la guérison (à mon avis )
1/ avoir la foi, croire en la Vierge Marie et en notre Seigneur Jesus Christ.
2/Prier le rosaire pour le Seigneur et la Sainte Vierge.
3/ se confesser auprès d'un prêtre pour nos péchés.
4/ faire la charité
5/accepter la mystère de Dieu/la souffrance
6/ Croire dans le pardon se ses pêchés
7/le jeûne
8/faire un pélerinage

Si l'on est athée ou d'un autre culte.

9/la conversion
10/la pénitence

Si vous avez pratiqué la magie,même blanche,n'oubliez pas de vous confesser avant d'aller au Mont Podbro.



Pour finir

les 5 pierres de Medjugorje
Ecole de Marie*: Faire tout avec le coeur.( ce que joêlle ,l'aveugle a préconisé)
1. Prière du chapelet chaque jour ;
2. Lecture de la Bible minimum 5' par jour ;
3. Confession une fois par mois ;
4. Eucharistie chaque dimanche et si possible une à deux fois par semaine ;
5. Le jeûne au pain et à l'eau une  ou deux fois par semaine de préférence les mercredis et vendredis. Cette école de Marie est un chemin de sainteté. C'est le fil conducteur de tous les groupes de prière Marie Reine de la Paix.

Et j'ajouterai les conseils de
Saint Padre Pio qui  a pratiqué de manière héroïque ce qu'il prêchait :
1. Priez,garder l'espoir et ne vous inquiétez pas
2. Sans la messe nos vies sont vides
3. Nous laissons l'avenir à la Providence de Dieu.
4. Nous devons obéir au Pape
5. former des groupes de prière dans votre communauté
6. Reconnaîssez  Jésus dans une personne qui est malade
7. Éviter les commérages à tout prix
8. Critiquer seulement vous-même, et non pas les autres
9. Il ya beaucoup d'âmes à sauver


10. Faites entendre votre voix un peu pour défendre Dieu.


     Avis


Autorisation est donnée de diffuser mes articles sous 3 conditions :– 1°)Citer la source "Medjugorje et la Gospa" 2°) Soit recopier une partie du texte et citer la source- 3)  Soit  recopier tout le texte et  la source.
En cas de problème, contacter moi sur Twitter ou Facebook.ou GloriaTV

En cas d’abus,je me réserve le droit de demander le déréférencement de l’article par Google sur votre site et de toutes les pages concernées.et d'engager des poursuites pour tous les autres cas, d'utilisation frauduleuse.
Medjugorje et la Gospa.